ageroman.org : parcours en Charente
Sommaire

Introduction

Le territoire couvert par le département de la Charente est marqué d'une forte identité imprimée par son fleuve certes, mais aussi, et en particulier aux XIe et XIIe siècles, par la personnalité des comtes d'Angoulême, les Taillefer, qui y exercèrent une gestion éclairée. À leur exemple, la générosité de nombreux seigneurs locaux a favorisé les fondations religieuses. Le chantier de la cathédrale d'Angoulême, entrepris dans la première moitié du XIIe siècle par l'évêque Girard, synthétise les innovations architecturales du siècle précédent caractéristiques de ce que l'on appelle « l'art charentais » : nef unique couverte de files de coupoles sur pendentifs, abside sans déambulatoire, façade rythmée par des travées hautes et étroites dans les arcatures desquelles vient se nicher une abondante sculpture.

Ce parcours privilégie des monuments où ces expériences ont été testées au XIe siècle (Lesterps, Châteauneuf-sur-Charente, Cellefrouin) et ceux qui, plus tard, se sont inspirés de la cathédrale (Lichères, Châtres). Il attire également l'attention sur des monuments singuliers (Saint-Michel d'Entraygues et son plan octogonal, le site souterrain d'Aubeterre et la chapelle des Templiers de Cressac dont les peintures murales relatent un épisode des croisades où se sont illustrés des chevaliers de l'Angoumois).